Nicolas de Staël

 

Il y a longtemps que je n’avais pas été ainsi bouleversé et, je l’avoue, en larmes par une oeuvre d’art (la dernière fois c’était dans la vaisseau de l’abbaye de Fonfroide). "La peinture, disait Braque, est essentiellement comme l'amour, elle est puissante. C'est ce qu'elle fut pour de Staël".

Ah   ce coup ! Ah cette peinture aux "mille vibrations du coup reçu" ! Ah cette couleur pure, stridente,  pigmentaire, élémentaire qui monte, qui claque et qui éclate ! Eléments pour une ethique comme disait Jean Nabert !

Après une telle apparition on ne peut que disparaître et quand, équilibre unique,  c’est sans hésitation que « ça a lieu » et absolument ou tout d’un coup (1), alors on conçoit qu’on ne peut plus  que se damner ou... que se tuer ainsi qu’il advint  en mars 55 dans cette oeuvre ultime et indépassable !

Car c’est bien la peinture qui s’est achevée en ce jour de Mars 1955. Pourquoi ? parce que la peinture a connu alors un point f’achèvement et de non-retour. Cézanne déjà avait réussi à concilier les inconciliables, la figuration et l’abstraction dans ses Sainte Victoire et ses aquarelles mais, comme on l’a remarqué, il venait de la figuration romantique. Nicolas de Staël, venu de l’abstraction matiériste, fit le chemin exactement inverse et réussit, dans « la folie pure de l’art" à faire tenir ensemble en un équilibre unique et comme suspendu la forme et l’informe, la "fulgurance de l’autorité" et la "fulgurance de l’hésitation", l’objectivité de la réalité du lieu et la subjectivité du regard. Bientôt c’est  l’eau bleu-grise et couleur de plomb de la rade  d’Antibes qui emportera le corps de ce  fils de Saturne amant des grands ciels noirs.

(1) « Je saisis ou pas la lumière d’ici. C’est tout ».

« Que ce soit sans hésitation, là et pas ailleurs que ça se passe ». I «  »La couleur claque, dure, juste, formidable, vibrante, simple, primaire » comme dans ces ciels de feu rouge vif où la couleur est poussée à son paroxysme

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×