L'Ayahuesca

Figures et repentirs d’une anthropologie non participante : l’ayahuasca en Amazonie péruvienne.Amselle, Jean-Loup. 2013. Psychotropiques. La fièvre de l’ayahuasca en amazonie péruvienne. Paris : Albin Michel.

 

Résumé

Jean-Loup Amselle, anthropologue atypique, volontiers critique à l’égard de sa propre discipline, continue de poursuivre son analyse des pathologies de l’Occident et de déconstruire les illusions qui nous portent à fuir un avenir ressenti comme menaçant et à trouver refuge dans un passé mythique et fantasmé. Psychotropiques. La fièvre de l’ayahuasca en forêt amazonienne (2013) recentre l’analyse sur les nouveaux acteurs de l’Amazonie péruvienne qui se partagent le marché mondial de l’angoisse et qui donnent à la pulsion touristique vers le chamanisme des Occidentaux la dimension d’une véritable religion. Nous avons essayé d’interroger la démarche résolument non participante de l’auteur et de montrer la portée et les limites de cette anthropologie à travers laquelle se poursuit un débat qui est celui des Lumières.

Pour faire référence à cet article

François Warin, "Figures et repentirs d’une anthropologie non participante : l’ayahuasca en Amazonie péruvienne.", EspacesTemps.net, Livres, 31.03.2014
https://www.espacestemps.net/articles/anthropologie-non-participante-en-amazonie-peruvienne/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×